Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Coordonner pour mieux soigner ensemble

 

 

Les communautés professionnelles Territoriales de santé (CPTS) sont un enjeu majeur du plan d’égal accès aux soins et de Ma Santé 2022. L’objectif est de promouvoir l’exercice coordonné pour améliorer les prises en charge des populations et palier la baisse de la démographie médicale et soignante dans nos territoires.

Les CPTS regroupent les professionnels d’un même territoire qui souhaitent s’organiser – à leur initiative – et se coordonner pour améliorer la prise en charge des patients dans un souci de continuité et de qualité des soins.

Qu’est-ce qu’une Communauté professionnelle territoriale de santé ?

Un collectif de santé au service d’une population

La création d’une communauté professionnelle territoriale de santé est à l’initiative des professionnels de santé de ville.

La CPTS réunit des professionnels de santé de ville du premier et du second recours, des maisons de santé pluri -professionnelles, des centres de santé, des équipes de soins primaires.

Mais d’’autres acteurs ont également vocation à participer à la CPTS :

  • des établissements et services de santé (hôpitaux publics et privés, hôpitaux de proximité, hospitalisation à domicile…),
  •  des acteurs du social et du médico-social (Ehpad, IME, Ssiad, CSAPA…),
  • des acteurs de la prévention (centres de dépistage, associations...),
  • les usagers et associations de patients.

Un exercice coordonné à l’échelle d'un territoire

Pour mettre en place ses missions, la CPTS peut s’appuyer sur l’ensemble des acteurs participant à la prise en charge des besoins de santé de la population sur le territoire. Selon les projets et les missions choisies, l’implication des acteurs sera variable.

L’étendue du territoire est laissée à l’appréciation des professionnels s’engageant dans la CPTS.

En revanche, il ne peut y avoir qu’une seule CPTS par territoire et, à terme, la région Paca devra être couverte sans zone blanche ni chevauchement.

Les membres de la CPTS peuvent s’appuyer sur les structures d’exercice coordonné (maisons de santé, centre de santé, équipes de soins primaires), déjà existantes.